The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin

jpr44
Messages : 1059
Inscription : dim. 17 janv. 2010 14:34

The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin

Message par jpr44 » dim. 7 juin 2015 22:37

The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin de l'an de grâce 2015


Journée proposée et organisée par Philippe, donc merci à lui : site bien choisi et remuant à souhait (Pornic, "plage" de Portmain) avec houle de 50 cm et vent de force 3, parfait pour nos petits jeux comme dans la vraie vie.

Constatation, pour une sortie non confidentielle car placardée dans le forum, ce truc que personne ne lit jamais à moins que ça arrive en klaxonnant à mort dans ta jdorzoqsoiqi'orejinfdsj de messagerie de sa race maudite, je disais donc que nous n'étions le matin pas plus de 5 (dont 1 femme et quelle femme!) et jusqu'à 7 l'aprèm.

Ceci pour dire que beaucoup de gus et de dames auraient pu nous accompagner : on aurait eu moins peur et certains (Ecole Supérieure de Pagaie Nantaise, agréé par la fédé des bateaux-lavoirs) auraient pu apprendre 2 ou 3 astuces parfois utiles sur la mer qu'on voit danser le long des golfes pas très clairs dans ces barcasses qu'on nomme kmer.

Plusieurs points à évoquer:

Matos:

Longueur des bouts de tractage : pas de problème particulier pour le bout standard de grande longueur si ce n'est des essais de tractage avec ce bout fixé à la ceinture (comme un leash rivière); si le bout est correctement amorti avec le sandow qui va bien, ça ne sera pas plus fatiguant qu'avec le bout fixé au bateau.

Le mousqueton du bout de tractage: un mousqueton de grande taille (voir leash rivière ) est d'utilisation commode à l'accrochage comme au décrochage; meuler le petit ergot inutile et source potentielles d'embrouilles au moment de larguer le secouru.

Nous avons aussi testé le tractage avec bout court : la bonne longueur sera 3 mètres (pour ne pas cogner les bateaux), tractage intéressant par mer calme sans risque de surf. Intérêt du tractage court : le secouru est proche du sauveteur ce qui permet de causer (ça en rassure certains) et un ligne courte est rapide à mettre en œuvre pour dégager vite fait quelqu'un d'une zone merdique.

Bouts ultra-courts pour solidariser des bateaux : nous avons testé des sangles, des filins , avec ou sans mousquetons. Le mousqueton Wichard 50 mm se révèle moins commode d'usage que le simple filin posé avec une boucle largable classique. D'autres systèmes vaudront d'être testés voir à cet effet les solutions recensées par Ckmer. Les mousquetons largables en charge type bras de spinnaker sont peut-être une belle idée sur le papier mais dans la vraie vie?

Jupette : en manoeuvre , nous avons constaté qu'il était crucial que la jupette soit de très bonne qualité et bien adaptée aux bateau bicose une jupe trop molle, trop tendue, bref mal adaptée au bateau tiendra très mal et sera trop facilement arrachée lors des manœuvres de réembarquement : en situation un peu chaude, n'aggravons pas les choses et c'est trop facile de provoquer un déjupage en tentant de saisir la ligne de vie. Par beau temps une jupette limite ( celles qui font un bel abreuvoir devant le kayakeur) , ça peut passer mais quand ça va bouger, ce sera moins fun. Alors les jupettes pvc bof… Y être un peu attentif en sortie club (la jupette pourrite à la piscine, ok! Mais pas en rando même courte).

Ligne de vie : beaucoup de ces lignes s'arrêtent bien avant l'hiloire ce qui est très nul pour les manœuvres de récup et réembarquement. Au club, tous les nouveaux polyèts sont, à cet égard, mal gréés (je suppose que les constructeurs raisonnent VHF, hélico, assurance multi-risques, SNSM , CIA et autres solutions qui mettront bien en valeur l'instinct de survie et d'autonomie de la tribu kayakiste). Sur un bateau perso, c'est un point à étudier de près.

Pompe : ce n'est pas du luxe d'en avoir plusieurs, de bonne qualité (flottante).

Carènes des kayaks et poignées de portage: certains bateaux assez bananés ( Catchicky, Kitiwek…) une fois qu'ils sont retournés, ont leur pointe avant, en raison de la forme de la carène, fortement enfoncée dans l'eau et comme le constructeur, gros malin, a fixé la poignée à au moins 50 cm de la point, ça ne facilite pas du tout la tâche du sauveteur qui va tenter de saisir le bateau pour le vider et le retourner. Un petit bricolage non létal permettrait d'améliorer quelques bateaux…

Les manœuvres.

Nous nous sommes interrogés sur le thème "que faire des pagaies pendant la manip ?" Certains sont pour le leash mais ça fait une ficelle de plus sur le pont ce qui peur créer des soucis. D'autres se contentent de coincer les pagaies dans les lignes de vie, solution simple et efficace à condition que les lignes de vie soient bien opérationnelles. Voir sur ce sujet les vidéos qui inondent le web.

Nous avons testé le tractage d'un radeau de 3 bateaux avec un équiper HS au milieu : les tracteurs étaient 2 en ligne ce qui s'est avéré pour eux efficaces. Par contre, contrôler correctement un équipier quasi-liquide, ça s'est révélé plus délicat que dans les livres ce qui n'a surpris personne. Pour arriver à quelque chose, il faut bien solidariser les bateaux et maintenir l'équipier fatigué couché sur l'hiloire d'un des bateaux sauveteurs, les sauveteurs contrôlant le fatigué qui n'a qu'une envie, ce salopard d'innocent, : se refoutre direct à l'eau!

Remettre un équipier fatigué dans son bateau bien vidé et rejuper le tout? nous ne l'avons pas testé. Mais il faudra s'y atteler une autre fois. La solution du radeau de 3 bateaux et le secouru vautré dessus, cela peu marcher mais à reste à valider car ce ne devrait pas être particulièrement aisé de hisser un morse sur les bateaux de ses potes et pour peu que la mer soit un peu agitée…

La réentrée dans les bateaux : nous avons testé la méthode classique avec appui des jambes sur 2 pagaies posées sur les kayaks. Certains aiment mais je trouve que cette méthode demande plus d'effort que la méthode dite "à l'anglaise" (voir un post précédent dans le forum, avec vidéo de Gordon Brown) Cette méthode-là demande peut-être avant tout un peu de souplesse.

Le paddle-float est évidemment une solution intéressante même en groupe car il peut apporter une aide en matière d'équilibre (et un paddle-float peut aussi discrètement se substituer au cubi de Muscadet règlementaire, voir l'évolution toute récente de la Div 240 ; je ne crois pas trahir un secret d'Etat en précisant que Div 240, c'est le nom de code de "Dive Bouteille").

J-Luc et Brice ont fait quelques magnifiques eskimotages et il a fallu qu'ils se fassent violence pour se mettre vraiment à la patouille pour faire les fameux exercices de récup. Devant une foule en délire, ils ont fini par accepter et plouf! Comme les autres pingoins.

Tout ceci fait sous un splendide soleil, à une heure de Nantes. Et tous ces petits jeux ne nous ont pas empêchés du tout de nous balader devant cette fort jolie côte (il y avait un peu de courant).

D'autres sorties de ce type seront proposées car le sujet est très très loin, mais alors vraiment très loin d'être épuisé.

philou
Messages : 258
Inscription : jeu. 12 nov. 2009 15:10

Re: The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin

Message par philou » lun. 8 juin 2015 07:15

Merci Jean-Pierre
pour ce compte rendu, et ta délicatesse de ne pas 'évoquer ce qui a été moins bien et plus grave.
par exemple la très forte insolation de Jean-luc qui lui a fait perdre le sens d'orientation de la sortie de sa pompe, en pleine figure d'Isabelle :D
son manque de chance d'avoir ré-embarqué un crabe qui l' a cruellement pincé dans son hiloire :mrgreen:

Heureusement que Didier est resté toujours aussi sérieux sinon nous courrions à un naufrage collectif.

Bref il est possible de travailler sérieusement dans une très bonne ambiance, merci à tous de m'avoir permis de me réconcilier avec le kayak en mer.
ok pour refaire une autre journée de sécu délire

Brice
Messages : 449
Inscription : jeu. 10 déc. 2009 17:43

Re: The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin

Message par Brice » lun. 8 juin 2015 21:54

P1050385m.JPG
bout long, bout court ?
P1050385m.JPG (192.26 Kio) Consulté 1264 fois

jean luc
Messages : 62
Inscription : dim. 23 févr. 2014 20:45

Re: The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin

Message par jean luc » lun. 8 juin 2015 22:08

les réflexions personnelles de JL sur cette journée de pratique

1° je fixe une petite sangle velcro sur le pont AV pour attacher ma pagaie et avoir les mains libres
2° j'ai une sangle de 1 mètre munie de clips (type gilet ) pour arrimer deux kayak (et qui en plus peut servir au portage de bateau chargé)
3° je vais fixer mon bout de remorquage à l'AV / point de chainette/ mousqueton sur pont AV (cela permet de me faire remorquer aussi par le premier venu à moteur ou à voile) vécu avec une planche
et si vous voulez que je vous remorque. Eh bien, vous me passerez votre bout! (il est obligatoire)
et au pire je bride mon bout (avec la sangle velcro au niveau de l' hiloire) et cela devient une remorque courte type rivière

bonnes pagaies @+

jpr44
Messages : 1059
Inscription : dim. 17 janv. 2010 14:34

Re: The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin

Message par jpr44 » mar. 9 juin 2015 08:10

Quand j'évoquai la taille du gros mousqueton pour les lignes de tractage, je pensai 11 à 12 cm; dans cette taille, le mousqueton permet aussi de saisir le manche d'une pagaie ce qui peut s'avérer parfois utile.

jpr44
Messages : 1059
Inscription : dim. 17 janv. 2010 14:34

Re: The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin

Message par jpr44 » mar. 16 juin 2015 08:22

jpr44 a écrit :The Return of the Journée sécu kmer de samedi 6 juin de l'an de grâce 2015


Matos:

Les mousquetons largables en charge type bras de spinnaker sont peut-être une belle idée sur le papier mais dans la vraie vie?
.
J'avais un petit doute à ce propos et j'ai été vérifier dans un catalogue de shipchandler : ces merveilleux petits objets si ingénieux sont vendus, prix de base mais on peut faire bien pire, une quarantaine d'euros pièce ce qui me semble un peu sévère et légèrement déraisonnable pour des objets qui, même si on est très "matos" comme le dit et re-redit un certain aventurier, ont quand même pour destination finale et définitive une immersion par 30 mètres de fond.

http://www.accastillage-diffusion.com/c ... 56871.html

Répondre